03_attente

Cela m’a pris depuis que je suis toute petite.

L’attente...

Je me souviens… quand j’étais enfant… je me disais…quand j’aurais 20 ans..

Voilà quand je vivais chez mes parents … je rêvais cette attente. Quand je serai grande... quand je serais mariée… quand j’aurais des enfants....

Je l’avais compris depuis toujours. L’enfance, tu ne la vis pas. Tu attends.

C’était la loi. Je m’y suis pliée sans révolte aucune, je dirai presque sans impatience…

Alors je plongeais dans mes rêves, dans mes livres, dans la vie irréelle – qui était la vie idéale bien sûr.

Cela a toujours été mon défaut… trop vite se réfugier dans l’irréel quand la vie ne m’offre pas ce que je veux.

Mais je savais qu’au delà de cet irréel, il y avait la vie réelle qui m’attendait… l’avenir.. et il se promettait rieur et rose et plein d’espérance.

Un jour, un petit caillou pointu sur ma route m’a empêché de rêver. Ou plutôt je pense que j’ai continué de rêver, mais comme on le fait la nuit. Sans souvenir aucun. J’ai fait un peu une amnésie sur tout cela.

Une chose est sûre. Je continuais à attendre. Avec sans doute plus d’impatience… tant de choses me pesaient.

J’attendais… le prince charmant et il se tranformait à chaque fois en vulgaire grenouille,...

J’attendais de finir mes études, ben pourquoi j'ai choisi ce métier là ?

J’attendais de quitter Paris. Ca au moins je l'ai fait !

J’attendais d’être reconnue… appréciée..

mais d’attente en attente … malgré quelques réussites, toujours j’attendais ... car toujours je rêvais de plus. Trop exigeante, trop idéaliste, trop perfectionniste.

Un travail, un autre, … une région, une autre.

Un divorce, un autre.

Toujours l’attente.

Elle m’a paralysée cette attente.. c’est trop dans ma nature d’être patiente…

Ce qui n’arrive pas aujourd’hui, arrivera demain ... certainement ? Prends patience !

Elle m’est contradictoire l'attente … mes périodes d’incertitude je les vis très mal… Je DETESTE attendre… je préfère SAVOIR.

Même si c’est négatif. Tant pis.

L’automne est arrivé, que dis-je l’hiver est presque là.

Et toujours .. j’attends.

Je n’en peux plus d’attendre moi ! J’en ai marre de la patience, d’assumer, d’essayer de comprendre, de toujours accepter !!!!!!!!

J’en ai marre d’attendre !!!!!!!

Demain ce sera fini. Demain, ... mais ... il n’y en a plus de demain !!!!

Alors, est-ce que je vais attendre une vie problématique prochaine ? Un paradis, un enfer, une réincarnation ?

Est-ce que je vais attendre encore de faire plaisir à l’un ou à l’autre, d’écouter l’un ou l’autre ? De ménager la chèvre et le chou ?

D’attendre des jours meilleurs ?

Non, il faut que je VIVE, que je la rejette cette attente, que je la casse cette chaise… !!!!!!!!

… oops !

… ben tant pis… je vais m’asseoir par terre !